Anne-Marie Sandler, 1925 à 2018



Anne Marie Sandler est décédée le 25 juillet. Nous avons perdu un pionnier de la psychanalyse infantile et, pour la plupart d'entre nous, un ami et un mentor.

Née en décembre 1925 à Genève dans une famille bien connue pour son action pour aider les Juifs à traverser la frontière pendant la Seconde Guerre mondiale, Anne Marie Sandler a été formée en psychologie à l'Université de Genève, notamment avec Jean Piaget; elle a participé à l'une de ses recherches pour l'UNESCO sur le développement de la notion de patrie et d'étranger chez les enfants. Elle a ensuite déménagé à Londres et s'est formée en 1950 en tant qu'analyste d'enfants à la Hampstead Clinic et en 1965 en tant que psychanalyste à la British Psychoanalytical Society. 

Elle a travaillé à la Hampstead Clinic sur un projet mis en place en 1954 par Anna Freud pour un groupe d'enfants aveugles congénitaux. En plus de gérer une crèche pour les enfants aveugles, le personnel des chercheurs a entrepris le traitement analytique de ces enfants, a discuté de leur développement avec leurs mères et leur a rendu visite à domicile. Anne-Marie a publié les observations enregistrées. 

Elle a rencontré Joseph Sandler, un veuf qui avait une très jeune fille. Elle l'a épousé et ensemble, ils ont élevé une famille de trois enfants. Anna Freud a choisi les Sandler pour diriger la Clinique Hampstead - qui est devenue le Centre Anna Freud -, le premier centre de psychanalyse pour enfants pour la recherche observationnelle, l'enseignement et l'apprentissage, un centre bien connu pour sa formation riche et stricte, pour le clinique de santé mentale offrant éducation, orientation et recherche. En plus du traitement des enfants, une thérapie simultanée mère-enfant y a été développée, avec une clinique pour les bébés et les tout-petits.

En collaboration avec Joseph Sandler, Anne-Marie a publié un certain nombre d'articles fondateurs, dans lesquels ils ont passé en revue les concepts psychanalytiques de base. «Internal Objects Revisited» (Karnac 1998) est un projet magistral d'intégration de leur contribution à la théorie et à la pratique psychanalytiques pendant de nombreuses années, une intégration de la théorie du lecteur avec la théorie des relations d'objet mettant l'accent sur la centralité des états émotionnels pour la compréhension du transfert et du contre-transfert dans le processus analytique.

Anne-Marie a souligné la surveillance sensible du transfert et du contre-transfert afin d'évaluer le niveau de fonctionnement de ses patients. Sa profonde compréhension de la nature humaine et de «l'enfant à l'intérieur» de son patient s'exprimait dans sa façon de pratiquer la psychanalyse: elle soulignait le rôle joué par les sentiments de bien-être dans la régulation du fonctionnement mental. 

En 1983, elle a été élue présidente de la Fédération européenne de psychanalyse. Après un dur labeur entrepris avec Raymond de Saussure pour reconstruire et réintégrer la société allemande dans l'IPA, elle a réussi à développer des liens forts entre les sociétés psychanalytiques.

En 1990, elle a été élue présidente de la British Psychoanalytical Society et en 1993, elle est devenue vice-présidente de l'International Psychoanalytical Association. Elle a également été directrice du Centre Anna Freud de 1993 à 1996.

En 1997, après de nombreuses difficultés, elle a contribué à la création, au sein de l'IPA, d'un comité de psychanalyse de l'enfant et de l'adolescent (COCAP). Il s'agissait d'une étape très importante pour que l'analyse de l'enfant soit reconnue et développée dans les sociétés psychanalytiques du monde entier. Grâce à son énergie, après de nombreux arguments et combats, l'analyse de l'enfant est désormais intégrée dans la plupart des formations analytiques. 

En 1998, elle a reçu le prestigieux prix Sigourney pour réalisation exceptionnelle en psychanalyse.

La formation intégrée des enfants et des adultes (ITC) promue par Virginia Ungar est en continuité directe avec les idées d'Anne-Marie Sandler.

Nous sommes tous profondément redevables à Anne-Marie Sandler d'avoir constamment partagé ses connaissances et sa passion pour les enfants et leurs familles, auprès de nombreuses générations de psychanalystes. Nous pleurerons tous sa perte et ce qu'elle a si généreusement donné à nous tous.

Au nom de l'équipe COCAP: 
Christine Anzieu-Premmereur et Florence Guignard
le 1 août 2018