Comité IPA du mois


Le sous-comité des communications avec les membres a lancé le comité IPA du mois. C'est un espace pour présenter le travail et donner une voix à nos comités. Nous espérons que vous l'apprécierez. 

Luis Alejandro Nagy 
Président - Communications avec les membres
Contact : [email protected]


Archives du comité du mois

20242023 | 2022


MAI 2024
Le comité des violences 


Formé en 2018, le Comité de lutte contre la violence de l'IPA est l'un des comités IPA de la Communauté et du Monde et membre du comité directeur présidé par Mira Erlich-Ginor. 


Nous avons été particulièrement heureux que l'IPA ait perçu la nécessité d'un comité dédié à l'examen de la manière dont la psychanalyse pourrait contribuer à résoudre le problème mondial de la violence. 

Le mandat confié au Comité sur la violence facilite ainsi un examen psychanalytique de la violence dans ses nombreuses manifestations, y compris les formes quotidiennes de violence en nous-mêmes, la violence individuelle extrême, la violence en petits groupes comme les gangs, la violence en grand groupe, la violence nationale et internationale, y compris les génocides, ainsi que la violence sur Internet. En tant que tel, le Comité sur la violence s’attaque donc aux aspects les plus épouvantables de la nature humaine, y compris la violence perpétrée qui a historiquement provoqué des réponses de vengeance ou de vengeance, avec les cycles de violence qui en résultent.

Membres : Carine Minne, présidente; Veronika Grüneisen, Timothy Keogh, Suzana Fortes, Maria Pia Conte. Consultant : Armien Abrahms. 
Photos de gauche à droite. 




L'approche de notre comité a toujours été de fournir une compréhension psychanalytique du monde extérieur, et pas seulement du monde interne. Notre première tâche a été de développer une base de connaissances de ce qui était disponible dans la littérature psychanalytique sur le thème de la violence. Cette banque de données est constamment enrichie.

Les activités du Comité et de ses membres ont été considérables. Des exemples de nos activités incluent notre implication dans deux webinaires IPA (un sur les terroristes solitaires et un sur le racisme) et la préparation d'une série de webinaires cliniques autour des évaluations et des traitements psychanalytiques de patients extrêmement violents. Ceci dans l’espoir d’intéresser davantage de psychanalystes à travailler avec de tels patients. Ces cas extrêmes sont très utiles à tous les cliniciens car les résultats de ces cas peuvent être extrapolés à des cas plus courants dans les pratiques psychanalytiques.

Pendant la pandémie de COVID-19, nous avons également tenu plusieurs réunions intitulées Associations libres, qui sont actuellement en préparation sous la forme d'un article concernant les réflexions du Comité sur la violence lors de cet événement mondial et de ses ramifications.

Nous avons également l'intention de produire une série de publications abordant la question de la violence dans notre monde actuel. Ces publications examineront des sujets allant des violations des droits de l'homme et des atrocités sur tous les continents, à la négligence des sociétés à l'égard des besoins de santé mentale des nourrissons, des enfants et des adultes, aux lois sur le contrôle des armes à feu, à la violence, à la violence sexualisée et à d'autres violences envers les enfants, les femmes et Hommes. Cela englobera l’aggravation de la situation de la violence sur Internet et la disponibilité d’une pornographie extrême facilitée par des personnes motivées par des motivations obscènes de profit. Cela inclura également des violences racistes, une augmentation du nombre de pays utilisant la peine de mort et un écart considérablement croissant entre les très rares très riches et la grande majorité vivant dans la pauvreté, ce qui, nous le savons, est associé à une violence accrue. Notre objectif est donc de les inclure dans une série de livres décrite ci-dessous.    
 
Le Comité sur la violence prépare une série de petits livres, mentionnés ci-dessus, sur différents aspects de la violence, destinés à un lectorat général, afin de rendre plus accessible au public (et, espérons-le, aux décideurs politiques) une compréhension psychanalytique de ces aspects très courants mais les moins favorables de la violence. nature humaine. L’espoir est que notre compréhension psychanalytique puisse progressivement contribuer, par exemple, à des approches plus civilisées de la criminalité et des systèmes de justice pénale. Nous savons tous que la plupart des prisons du monde entier sont remplies de personnes traumatisées dans leur enfance ou leur enfance, et pourtant, cela est si souvent négligé dans la manière dont les délinquants sont gérés.

Face à la montée alarmante des conflits internationaux et de la violence dans le monde, notre commission s’efforce également de renforcer les liens avec d’autres ONG. Ce faisant, notre comité espère propager la sagesse de Freud dans sa correspondance avec Einstein en 1932 :

Tout ce qui produit des liens de sentiment entre les hommes doit nous servir d'antidote à la guerre. Ces liens sont de deux sortes. Premièrement, des relations telles que celles envers un objet aimé, même si elles sont vides d’intention sexuelle. … L’autre lien sentimental passe par l’identification. Tout ce qui fait ressortir les ressemblances significatives entre les hommes met en jeu ce sentiment de communauté et d'identification sur lequel repose, en grande partie, tout l'édifice de la société humaine. (Pourquoi la guerre ? SE, 22 : 197-215).

Par conséquent, un troisième aspect du travail de notre comité a consisté à lier nos études sur les phénomènes violents à la prévention, en mettant l'accent sur les mille premiers jours cruciaux de la vie de chacun et sur l'importance de suivre la recherche et les découvertes neuroscientifiques. 

Une autre initiative prévue consiste à développer un « flash d'information » régulier, étayé par la psychanalyse, concernant tout aspect de la violence se produisant quelque part dans le monde ou reflétée à travers les arts. Nous espérons que cela fonctionnera comme une mise à jour régulière de ce comité et stimulera l'intérêt et le dialogue. 

Notre approche de notre travail reste axée sur l'examen de nous-mêmes et de notre propre violence afin d'éviter les défenses psychiques trop courantes dont nous sommes tous capables, en nous divisant et en nous projetant, en utilisant – « eux » contre « nous » – pour localiser toute la méchanceté se trouve commodément dans un « autre ». Comme nous le savons au fil des siècles d’histoire, cela peut conduire très rapidement à la déshumanisation de populations entières et à des éruptions d’atrocités.

L'un de nos privilèges est de travailler avec les autres comités de la Communauté et du Monde, surtout compte tenu du chevauchement inévitable entre ces comités et du fait que la violence a toujours une présence évidente ou cachée, quel que soit le domaine abordé. Nous avons également développé des liens étroits avec l'Association internationale de psychothérapie médico-légale (IAFP), une organisation multidisciplinaire axée sur les délinquants et le personnel travaillant avec eux dans différents contextes. Le Comité a donc été ravi qu'Harriet Wolfe, présidente de l'IPA, ait prononcé le discours d'ouverture de la conférence du 30e anniversaire de l'IAFP à Londres en mai 2022. Nous soutenons fermement la nécessité de travailler aux côtés d'autres disciplines pertinentes, permettant un enrichissement mutuel. Nous organisons un séminaire clinique mensuel (The Sohn Seminar, du nom du regretté Dr Leslie Sohn), au cours duquel des cliniciens d'horizons différents présentent des cas, suivis d'une discussion et d'une formulation psychanalytiques.

Notre comité est conscient qu’aborder le problème de la violence sous toutes ses terribles manifestations est une tâche ardue et nécessairement multidisciplinaire. Néanmoins, nous espérons faire une différence, aussi petite ou lente soit-elle, en démontrant la valeur des idées et des concepts psychanalytiques dans cette entreprise.

Nous apprécions donc cette occasion d’informer nos collègues des travaux importants de notre comité.


Quelques-unes de nos présentations internationales :

  • Londres, Royaume-Uni, mai 2022 
    Conférence du 30e anniversaire de l'IAFP.
  • Sydney, Australie, novembre 2022
    Timothy Keogh : conférencier plénier à la conférence commémorative de Neville Symington (Auteur : Response Aroused by the Psychopath) ; Carine Minne a également pris la parole.
  • Londres, Royaume-Uni, novembre 2022
    Carine Minne : Conférencière plénière à Restorative Justice for All, Conférence sur la radicalisation violente. 
  • Gênes, Italie, décembre 2022
    Maria Pia Conte : organisatrice et conférencière à la Conférence commémorative de Gian Luigi Rocco, psychanalyste et psychiatre légiste. Massimo de Mari (Comité Psychanalyse et Droit) et Carine Minne ont tous deux présenté des communications.
  • Delhi, Inde, janvier 2023
    Timothy Keogh, présentateur représentant le Comité sur la violence.
  • EPF Cannes, France, mars 2023
    Carine Minne, Veronika Grüneisen, Massimo de Mari (PA Soc italienne & Law & Psychoanalysis Com), Camilla Bargum (PA Soc finlandaise). 
    Présentation de patients violents et d'illusions, à travers les délires puis les désillusions.
  • Salvador, Brésil, avril 2023 
    Suzana Fortes : Présentation au 5ème Congrès de langue portugaise de l'AP - Slavery & Freedom Crossings of Body & Soul.
    Le projet Violence, Education et Psychanalyse a débuté en 2007 et est continuellement actif.
  • Carthagène, Colombie, juillet 2023
    Carine Minne : Sous le feu des critiques dans le cabinet de consultation.


Carine Minne, présidente.