Webinaires IPA 2022


Espoir et renaissance : réflexions psychanalytiques sur la génération Z
Date : vendredi 28 janvier 2022 | 4h, heure de Londres 



 
Bien que l'adolescence soit un défi attendu et normal dans le développement de la personnalité, nous assistons actuellement à des changements sociaux et technologiques qui ont laissé une marque particulière sur la façon de vivre cette étape. Nous vivons à une époque d'hyper connexion, d'information, de vitesse et de diversité. Cependant, la soi-disant « Génération Z » rassemble un groupe de jeunes partageant un mode de vie dans le monde. Les sentiments de solitude, de désespoir et d'exclusion sont nécessaires pour penser psychanalytiquement pour comprendre les défis théorico-cliniques actuels. Dans ce webinaire, trois psychanalystes de premier plan en débattront. 
 


Panélistes: 
 
Darius Leskauskas (Lituanie) MD, PhD et professeur en clinique de psychiatrie de l'Université lituanienne des sciences de la santé (LUHS). Responsable des études post-doctorales en psychothérapie à la LUHS. Vingt ans exercent en tant que psychiatre d'enfants et adolescents et psychothérapeute psychanalytique. Les principaux domaines d'intérêt scientifique sont le développement de la personnalité à l'adolescence, l'anorexie mentale, les comportements suicidaires et les premiers épisodes de psychose à l'adolescence et à l'âge adulte. Consultant spécialisé en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent au ministère lituanien de la Santé. Ex-président de la Société Kaunas pour les études de psychanalyse et de psychothérapie. Membre du Comité Exécutif de la Fédération Internationale des Sociétés Psychanalytiques (IFPS). Co-auteur d'un manuel, « Psychodynamic Psychiatry » (2016). 
 

Génération Z – vivre au quotidien avec un ego auxiliaire
Nous savons qu'il existe des différences significatives entre les générations de nos patients sur certains aspects liés aux différences de circonstances historiques et socio-économiques de leur développement. Les nouvelles technologies de l'information – smartphones et internet mobile – prennent le rôle d'un ego auxiliaire omniprésent pour les générations nées au XXIe siècle. Ce développement est influencé par les caractéristiques de ces technologies et par les changements dans les habitudes parentales. La littérature psychanalytique a tendance à se concentrer uniquement sur les influences négatives de ces facteurs sur le développement de la personnalité, de l'identité et des relations interpersonnelles. Cela reflète nos craintes quant à l'invasion des nouvelles technologies dans nos vies et limite notre compréhension du potentiel positif possible de ces technologies pour les jeunes générations. Encore faut-il mieux comprendre ce qu'il apporte à notre travail analytique, les relations transféro-contre-transférentielles avec les patients adolescents. La présentation sera illustrée de matériel clinique. 
 
 

Sumru Tufekcioglu, PhD (États-Unis) est psychologue clinicienne, psychanalyste et membre du corps professoral et superviseur du William Alanson White Institute à New York. Elle fait partie du corps professoral des hôpitaux Mount Sinai Morningside et West dans le programme de résidence en psychiatrie, où elle a reçu le prix de l'enseignant de l'année 2019. De plus, elle est rédactrice en chef de la Contemporary Psychoanalysis et présidente du Conseil des candidats de l'American Psychoanalytic Association. Le Dr Tufekcioglu est l'auteur d'articles et de chapitres de livres sur les troubles de la personnalité, les traumatismes, l'alliance thérapeutique, la formulation de cas, la révélation de soi du thérapeute, la culture millénaire et la psychanalyse. Ses intérêts incluent l'intégration en psychothérapie, la psychanalyse interpersonnelle et relationnelle ainsi que l'encadrement et la formation visant à aider les stagiaires à développer leur style en psychothérapie. Le Dr Tufekcioglu exerce en pratique privée à temps plein à New York, où elle voit des adultes et des adolescents en psychanalyse et en psychothérapie, fait des consultations cliniques et dirige des groupes d'étude privés. 
 
Le tournant du millénaire : un domaine émergent dans les problèmes de vie
Les changements culturels au fil du temps conduisent à des changements dans notre compréhension de la psychopathologie, conduisant à des révisions de nos théories et techniques de psychothérapie et de psychanalyse. Façonnés par les changements sismiques de la culture au cours de leur enfance, les milléniaux et la génération Z ont grandi avec des expériences de vie très différentes de celles des générations précédentes. Ces expériences uniques ont conduit à d'autres problèmes de vie pour les membres de ces deux générations. Quel est ce domaine émergent des difficultés de vie, et comment la psychanalyse peut-elle comprendre et aider cette génération ? Ces questions seront examinées. Les implications cliniques et de formation seront explorées et illustrées par des exemples de cas.  
 

Olga Santa Maria (México) Président de l'APM (Asociación Psicoanalítica de México). doctorat Psychologie Clinique UNAM (Universidad Autónoma de México). Analyste formateur et superviseur chez APM 
Psychanalyste d'enfants et d'adolescents APM. Membre de l'IPA et de la FEPAL. Collaborateur de l'IRED (Entrée Psychologie du Moi pour l'Amérique Latine). Elle représente le Mexique au sein de la Commission des enfants et des adolescents de la FEPAL depuis 2016. Fondatrice et directrice de Psico Avance (pratique privée) depuis 1981 et a pratiqué 40 ans en tant que psychanalyste pour enfants, adolescents et adultes. Professeur, conférencier et auteur de chapitres de livres. 
 

Turbulence dans une génération traversée par COVID 19 : les esprits globaux/numériques, un défi psychanalytique
La plupart d'entre nous travaillons avec de jeunes adultes depuis de nombreuses années, mais nous avons été confrontés à un nouveau défi ces deux dernières années, traversé par la pandémie. Ce webinaire abordera brièvement le parcours de la génération silencieuse, des baby-boomers, de la génération X, de la génération Y, des Millennials, et enfin, de la génération Z, également appelée pandémie ou zoomers. Nous avons tous connu le bon, le mauvais et le truand. De nouvelles formes de souffrance et la pathologie sous-jacente seront discutées, comme la souffrance identitaire narcissique (R. Roussillon). Les nouveaux modes de relation virtuels et la question de l'intimité contre le vide : la privation d'investissement dans le monde numérique jusqu'à devenir hikikomori. Nous avons lutté avec les adolescents pour éviter le deuil et surmonter les pertes et les traumatismes à la manière de la dépression blanche ou des trous psychiques d'André Green. Comprendre la crise somatique, l'automutilation comme une crise d'agir dirigée vers l'intérieur et les actes de messager. (Roussillon) sont vus tous les jours dans nos cabinets de consultation. Le déguisement de personnalités normotiques, derrière l'anormalement normal, selon les mots de C. Bollas qui se réduisent à des stéréotypes sans véritable attachement : (fomo, jomo, ghosting, etc.), utilisant un idiome qui engourdit et efface la subjectivité. Je mentionnerai brièvement quelques exemples cliniques qui illustrent les problèmes ci-dessus. Enfin, les bonnes choses, comme le dit S. Akhtar dans son livre : en parlant de résilience, de gratitude, de courage, etc., il y a des implications techniques que nous, psychanalystes, devons affronter en tenant compte de la génération Z. Nous remplissons également nos journées de stimuli électroniques, de téléphones portables, d'ordinateurs et même de réseaux sociaux, qui sont devenus des « objets transformationnels ». Sur la voie rapide, l'écoute de la population jeune a été compliquée ; l'attention des jeunes s'est raccourcie, mais parler la même langue relie aussi et rend la réflexion possible. J'ai été surpris par une créativité inattendue et une qualité d'apprentissage différente et des choix professionnels qui ont également changé et bien meilleurs. Nos patients ne sont pas les patients de Freud ; nous sommes plongés dans des enveloppes et des ruptures culturelles et psychiques. Discuter de nos expériences dans différents pays nous enrichira sûrement. 
 

Modératrice : Monica Bomba (Italie) Psychiatre d'enfants et d'adolescents, psychanalyste membre de membre associé, Società Psicoanalitica Italiana (SPI) et l'Association psychanalytique internationale (IPA). Vice-président d'IPSO pour l'Europe et membre du comité de communication de l'IPA.