Les trois modèles de formation

L'IPA accepte les modèles de formation employés au sein de ses organisations constituantes et de leurs instituts, qui sont clairement basés sur les modèles Eitingon, français et uruguayens décrits ci-dessous, comme répondant aux exigences de l'IPA en matière de qualification et d'admission à l'IPA.

Les termes Eitingon, français et uruguayen utilisés pour décrire les trois modèles en annexe, ne doivent pas être interprétés comme impliquant un emplacement géographique dans lequel les modèles pourraient être utilisés, que ce soit maintenant ou dans le futur. Cependant, quels que soient les modèles de formation utilisés dans chacune des organisations et instituts constitutifs de l'IPA, ils doivent être clairement basés sur l'un des trois modèles décrits en annexe, quelles que soient les régions géographiques où se trouvent les organisations et instituts constituants.


ANNEXE PARTIE A: BASE CONCEPTUELLE DES TROIS MODÈLES



 

Eitingon

Français

uruguayen

1. 

Justification intellectuelle

Basé sur le concept tripartite de l'éducation: analyse, encadrement et élément théorique didactique des cours et séminaires. 

Pour devenir analyste, il faut une analyse, un programme didactique et une expérience analytique supervisée. L'analyse fait partie intégrante de Formation et sous ses auspices. L'expérience de l'analyse est considérée comme liée à ce que le candidat serait prêt et capable de vivre lors de l'analyse.

Basé sur le concept tripartite de l'éducation: analyse, encadrement et élément théorique didactique des cours et séminaires. 

L'analyse, bien qu'une composante obligatoire du processus de formation, est strictement en dehors des limites de la formation. Il n'y a ni «analyse de formation» ni «analyste de formation». L'analyse peut être effectuée avec n'importe quel membre IPA. C'est une étape très importante pour clarifier et déterminer la motivation du candidat à devenir analyste.

Basé sur le concept tripartite de l'éducation: analyse, encadrement et élément théorique didactique des cours et séminaires. 

Le modèle découle d'une préoccupation et d'une réaction à la concentration précédente de pouvoir; une tentative de rendre la formation plus gratuite et plus équitable. Il n'y a pas de statut d'analyste de formation individuel. Il y a une transparence et une égalité des différentes fonctions et groupes impliqués dans la formation. La psychanalyse est une science conjecturale et non exacte. Ce qui se transmet, c'est une capacité d'écoute, une efficacité de l'inconscient, des vicissitudes de soi, et une passion sans fin pour la psychanalyse.

2. 

Philosophie de l'éducation psychanalytique (immersion, qualification, diplôme)

La  analyse vise à traiter les structures de défense, surmonter les résistances, exposer et analyser les transferts névrotiques, le matériel infantile, gagner la conviction sur les états mentaux primitifs, désidéaliser l'analyste et la profession. Cela nécessite commeune immersion intensive que possible dans analyse, 3-5 fois par semaine. De même, l'expérience d'un candidat en matière d'analyse doit également être aussi intensive que possible, c'est-à-dire 3 à 5 fois par semaine. La capacité d'auto-analyse continue est un objectif idéal et visé. Un candidat doit développer un courage soutenu pour cela.

Immersion exigences: des exigences numériques existent, mais on peut douter de leur utilité pour évaluer la croissance individuelle. Les exigences devraient être plus individualisées.

Le meilleur outil pour évaluer la préparation à l'obtention du diplôme est l'opinion collective des superviseurs. 

In Europe: la présentation d'un cas à un forum est nécessaire (formation d'analystes, d'un autre institut, d'un comité) qui évalue et décide. 

Dans le  USA et Amérique latine: certains instituts exigent une présentation finale du cas.

La  analyse continue avant admission à la formation. La fréquence n'est pas déterminée de manière extrinsèque mais intrinsèque (généralement 3 à 4 fois par semaine) entre l'analyste et le candidat, et dépend des indications cliniques.

L'entretien d'admission évalue la qualité.du processus analytique subi. Les exigences mettent l'accent sur les contenus et la dynamique inconscients, par exemple, la flexibilité du fonctionnement mental, l'Œdipe, la passivité et la bisexualité, l'après-coup, la névrose infantile, l'introjection de la fonction analytique, la capacité négative, etc. 

L'analyse de la défense est considérée comme "trop ​​psychothérapeutique". 

La supervision est considérée comme le processus qui fait du candidat un analyste. L'accent est mis sur la profondeur analytique l'écoute - du matériel du patient et de celui du candidat. 

Le superviseur joue un rôle essentiel et égal dans l'évaluation et la validation - il présente le cas au groupe d'évaluation. 

Seulement Membres à part entière des sociétés peuvent faire de la supervision.

Pour le analyse une immersion considérable est requise en termes de durée: 3 ans et demi avant l'admission du candidat (avec un analyste de l'IPA), et encore 1 ans (en même temps que la durée de la formation) après son entrée à l'Institut (avec un analyste membre d'Analysis Group ).

Cela permet une immersion complète et une régression dans le cadre analytique et un fonctionnement mature vis-à-vis de l'institution.

La fréquence est d'au moins 3 fois par semaine, avec des périodes de plus grande intensité et de régression jusqu'à 5 fois par semaine. Il s'agit d'une pratique recommandée, entièrement décidée entre l'analyste et le candidat. Aucune autorisation de l'analyste n'est requise, aucun nombre d'heures n'est requis. 

L'analyste informe l'Institut du début de l'analyse et ensuite seulement si l'analyse est terminée unilatéralement pendant la formation.

L'évaluation se fait sur la base de notes écrites de séminaires; sessions écrites de supervision; a (Mémoire de maîtrise) d'une analyse de cas avec élaboration théorique. L'évaluation finale est effectuée par le comité pédagogique, sur la base du dossier complet, présentée et discutée à l'ensemble de l'Institut lorsque le candidat en donne l'autorisation.

Régression anticipée dans l'analyse mais limitée à elle; la formation en institut menée sur le modèle universitaire, adoptant une position mature et non régressive.

3. Processus psychanalytique sous-jacent aux processus éducatifs

L'analyse de la formation doit accompagner et chevaucher les cas témoins. Cependant, en raison du non-reporting, la durée de l'analyse n'est pas contrôlée. De nombreux instituts doivent être notifiés lorsqu'une analyse est terminée ou interrompue.


Le processus éducatif est conçu en termes psychanalytiques, et non en termes ou approche ordinaires de «formation professionnelle». Cela commence par la place accordée à l'analyse et par le fait qu'elle est la base et l'objet de l'entretien d'admission. Il se poursuit par un encadrement qui participe d'une écoute, d'une intervention et d'une évaluation approfondies; et enfin le travail du séminaire, qui vise la croissance personnelle plus que la maîtrise théorique.

L'analyse nécessite des possibilités, du temps et de l'espace pour la régression.

Le processus éducatif - séminaires, cours et supervision - est calqué sur l'approche académique ou universitaire gratuite: un travail écrit périodique est requis et évalué; les candidats bénéficient d'un large choix de séminaires et d'animateurs. Le papier de fin d'études final équivaut à une thèse de maîtrise.

L'accent est mis sur le développement des capacités d'écoute psychanalytique.

4. 

Largeur par rapport à la profondeur d'exposition

Étendue: de nombreux instituts offrent une grande variété et des pistes théoriques distinctes, préférant une large exposition. Certains estiment que cela reflète les divisions au sein de la faculté et pourrait conduire à la fragmentation et à la confusion. 

Il existe un accord apparemment large sur l'opportunité de la théorie freudienne fondamentale des conflits, renvoyant d'autres à plus tard. 

Il y a un regain d'intérêt pour Freud dans certains milieux.

Il y a un accent général sur Freud. Au-delà de cela, la liberté de cours et de séminaires est offerte et la liberté de choisir parmi eux. Pas un enseignement de type universitaire, mais la transmission par l'enseignant de son modèle et de l'attente que le candidat développe le sien. Il existe certaines variations entre les pays où des théoriciens supplémentaires sont proposés, mais la profondeur est généralement préférée à la largeur.

Il existe un large spectre d'offre théorique, pour lutter contre son devenir étroit et dogmatique. Il est entendu qu'il n'y a pas d'opposition entre la profondeur et la largeur des perspectives. Ce pluralisme théorique ne s'oppose pas à la profondeur mais à un savoir encyclopédique qui tente de synthétiser toutes les théories existantes (c'est-à-dire qu'il s'oppose au nivellement des différences théoriques). Les candidats sont libres de choisir, professeurs, et de sélectionner des séminaires et des cours.

5. 

Questions de pouvoir, d'autorité et d'autorisation

L'autorité est dévolue au Comité de l'éducation, à des degrés divers mais avec une augmentation de la représentation des candidats. Le statut et le pouvoir de l'analyste de formation sont un problème et une préoccupation très répandus. Il est devenu plus démocratique, les gens peuvent se proposer eux-mêmes, mais cela crée toujours un système à deux vitesses, introduisant une tension. Beaucoup soutiennent que l'AT ne devrait pas être un statut ou une nomination à vie, mais une fonction. 

Il y a un conflit autour de la dispersion du pouvoir: une plus grande démocratie est évidente, mais il y a beaucoup de questions sur ses effets (par exemple, "le pluralisme et la démocratie sont devenus des mots à la mode pour tout ce qui se passe"; "différence entre le secret et la confidentialité - la démocratie a certaines limites dans une société psychanalytique. "

Le comité de formation appartient à la Société psychanalytique, à laquelle il est démocratiquement responsable. 

Il n'y a pas d'Institut indépendant. 

Il y a nivellement progressif de la hiérarchie en raison de l'abandon de la fonction «analyste formateur». Les rôles d'enseignement sont également ouverts aux membres de différents statuts. Il y a un mouvement vers une démocratisation progressive.

La base du système éducatif est une tentative de se prémunir contre une concentration du pouvoir et de sauvegarder sa dispersion.

La structure tient compte des complications de transfert, des idéalisations et des passions narcissiques.

L'éducation doit provenir des différences et éviter l'imitation et la mimésis.

Différentes fonctions de formation sont organisées comme des «groupes» et non comme un statut ou une fonction individuelle. Les groupes sont: le groupe d'admission, le groupe de supervision, le groupe d'enseignement et le groupe d'analyse, chacun étant chargé de diriger un aspect spécifique de la formation. Les analystes demandent à être admis dans l'un d'entre eux, mais ne peuvent être membres que d'un seul groupe à la fois.

Le Comité de l'éducation reflète cette structure dans sa composition.


 

 

ANNEXE PARTIE B: MISE EN ŒUVRE DES TROIS MODÈLES




Eitingon

Français

uruguayen

PRÉ-ADMISSION

EXIGENCES

A. Le candidat doit avoir un diplôme universitaire et satisfaire aux exigences légales locales pour le travail clinique.

B. Le demandeur doit présenter des preuves d'intégrité, d'honnêteté, de maturité, de flexibilité et de capacité d'auto-observation.

C. Pour l'analyse personnelle, voir ci-dessous.

A. Le candidat doit avoir un diplôme universitaire et satisfaire aux exigences légales locales pour le travail clinique.

B. L'analyse personnelle a lieu entièrement, ou principalement, avant l'admission à la formation.

L'analyse personnelle peut être effectuée avec n'importe quel membre IPA. (Certaines exceptions peuvent être prises en considération). La fréquence (trois séances hebdomadaires ou plus) et la durée sont déterminées strictement dans le cadre de la relation analytique.


A. Le candidat doit avoir un diplôme universitaire et satisfaire aux exigences légales locales pour le travail clinique.

B. Un minimum d'un an et demi d'analyse personnelle doit avoir été subi, avec un psychanalyste du Groupe de psychanalystes de l'Institut, avec une fréquence d'au moins trois sessions par semaine. L'analyse personnelle doit être en cours au moment de la demande. (Cela s'applique également aux candidats de l'étranger).

ADMISSION

R. Les procédures d'admission peuvent varier, mais le demandeur est généralement invité à s'entretenir avec trois analystes différents membres du comité d'admission.

B. Les rapports des enquêteurs sont discutés par l'ensemble du comité d'admission.

C. Une recommandation est faite au Comité de l'éducation qui prend la décision finale.

A. Les candidats doivent avoir au moins trois entretiens approfondis avec au moins trois analystes de formation différents, reconnus par l'organisation constituante comme compétents pour évaluer les candidats. Chaque entretien évalue la qualité et la profondeur du processus analytique subi.

B. La décision finale a lieu au sein du comité de formation: les entretiens du candidat sont présentés par les analystes de formation qui l'ont rencontré et sont discutés en profondeur avec l'ensemble du comité de formation. Le comité doit comprendre plus de membres que ceux qui ont mené les entrevues.

A. Les candidats doivent avoir au moins deux entretiens d'admission menés par différents membres du comité d'admission.

B. Le comité d'admission complet prend les décisions finales sur la base des recommandations des entretiens d'admission.


ANALYSE PERSONNELLE

A. L'analyse personnelle ou de formation est un aspect essentiel de l'éducation psychanalytique. Il doit de préférence commencer un certain temps avant que le candidat commence les cours.

B. Il accompagne le parcours de candidature. Il vise à aider le candidat à atteindre un haut degré de stabilité de caractère, d'ouverture, de flexibilité et de maturité, et à développer les capacités nécessaires au maintien d'une posture psychanalytique ouverte et créative.

C. Cette analyse personnelle doit être effectuée par un analyste de formation agréé par l'institut responsable de la formation psychanalytique du candidat. Le candidat doit être en analyse avec un analyste de la formation pendant une période de temps substantielle qui chevauche la charge de travail supervisée.

D. L'analyse est privée et confidentielle.

E. L'analyse personnelle d'un candidat doit être effectuée au moins quatre fois par semaine jusqu'à la résiliation.

(Voir les conditions de pré-admission ci-dessus.)

(Voir les conditions de préadmission ci-dessus.) Après l'admission, l'analyse personnelle doit être menée en même temps que les aspects didactiques et supervisés de la formation.

CURRICULUM ET SÉMINAIRES THÉORIQUES

Le programme didactique est une série de séminaires programmés sur une période de quatre ou cinq ans ou un minimum de 450 heures. Bien que les titres et le calendrier des séminaires varient selon les instituts, le programme est généralement organisé pour inclure les matières suivantes:

1. Situation et technique du traitement psychanalytique

2. Théorie psychanalytique

3. Psychopathologie

4. Développement

5. Séminaires de cas continus et conférences cliniques

6. Cours au choix



A. L'accent est mis sur l'étude de l'ensemble des travaux de Freud, considérés comme la base de la formation théorique.

B. Des séminaires sont organisés par le Comité de formation. Les candidats peuvent choisir les séminaires qu'ils souhaitent, mais les séminaires de base sont obligatoires: métapsychologie, théorie de la technique et au moins un séminaire clinique.


A. Les séminaires curriculaires sont dirigés par un Entraîneur complet.

B. L'accent est mis sur les concepts de base de la psychanalyse établis dans les travaux de Sigmund Freud et les développements ultérieurs, dans le but de considérer la grande variété d'approches psychanalytiques actuelles.

C. Les candidats peuvent participer à la planification des cours théoriques en choisissant des séminaires.

D. En accord avec le Groupe de fonctions didactiques, le comité de formation est en droit de suspendre la formation d'un candidat.

E. Le nombre de séminaires et le programme sont préparés par le Groupe didactique et le Comité de formation (Institut) et approuvés dans leurs grandes lignes par l'Assemblée générale de l'organisation constituante.

CAS ANALYTIQUES SUPERVISÉS

A. Le comité d'éducation de l'Institut (ou son équivalent fonctionnel) est chargé d'évaluer la préparation du candidat à entreprendre un travail analytique supervisé.

B. Le candidat doit être supervisé par au moins deux analystes superviseurs accrédités différents.

C. Au moins deux cas (certains instituts exigent trois cas), hommes et femmes, sont nécessaires. Au moins un des analysants devrait avoir atteint la phase intermédiaire de son analyse et il est préférable qu'un cas soit sur le point de se terminer avant l'obtention du diplôme du candidat.

D. Les analystes de formation ne superviseront pas leur propre analysant à tout moment pendant la candidature.

E. En général, une supervision hebdomadaire est appropriée, bien qu'une supervision moins fréquente puisse convenir à certains candidats. Les candidats doivent avoir au moins 150 heures de supervision avant d'être diplômés.

F. Le candidat doit rencontrer le patient, en personne, à une fréquence de quatre ou cinq fois par semaine, des jours différents, jusqu'à la résiliation.

A. Les supervisions sont considérées comme un élément essentiel du processus de formation.

B. Au moins deux cas de traitement psychanalytique d'adultes avec deux superviseurs différents sont nécessaires. L'une de ces supervisions peut être ou doit être une supervision de groupe, selon l'option choisie par l'organisation constituante concernée.

C. Les candidats choisissent leurs superviseurs parmi les membres reconnus du comité de formation. L'analyste personnel ne peut pas être un superviseur.

D. La fréquence des séances (trois ou plus) pour une analyse supervisée est basée sur les considérations du superviseur et du supervisé et dépend des indications cliniques.

E. Chaque supervision, individuelle ou de groupe, doit se poursuivre pendant au moins trois ans avec une fréquence d'une fois par semaine. Des évaluations intermédiaires des supervisions sont effectuées par le Comité de formation.


A. Les supervisions doivent être simultanées à l'analyse personnelle et aux séminaires théoriques et commencer après achèvement de quatre cours de concepts freudiens de base.

B. La pratique supervisée consiste à superviser deux patients adultes travailler en analyse avec une fréquence d'au moins trois séances par semaine.

C. La supervision est assurée par un membre de Groupe de superviseurs choisi par le candidat. Des supervisions ont lieu chaque semaine pour chaque analyse pendant au moins deux ans sans interruption.

D. Chaque cas supervisé doit être approuvé par un superviseur et par le Groupe de superviseurs auquel il est soumis.

QUALIFICATION

(Exigences pour l'obtention du diplôme.)

Critères:

A. Réussite des cours didactiques d'au moins 450 heures.

B. Au moins 150 heures de supervision, sur au moins deux cas analytiques.

C. Rapports des superviseurs acceptant la compétence du candidat pour effectuer des analyses.

D. Toutes les tâches de rédaction requises ont été effectuées et jugées satisfaisantes.

E. Il n'y a aucun problème juridique ou éthique non résolu concernant les soins aux patients.

F. Toutes les obligations financières envers l'Institut ont été remplies.

G. L'adhésion à l'organisation constituante locale est ouverte à tous les collègues diplômés et qui n'ont aucune plainte légale ou éthique à leur encontre.

A. L'évaluation finale est une étape différente de l'élection en tant que membre (ou membre associé) de l'organisation constituante.

B. L'évaluation des candidats est de la responsabilité du comité de formation. Les superviseurs et les animateurs de séminaires rendent compte de l'évolution de chaque candidat. Les évaluations intermédiaires sont également prises en considération. Chaque comité organise l'évaluation du candidat afin d'évaluer au mieux sa capacité à entreprendre un traitement psychanalytique indépendant: maintenir le cadre, comprendre le processus analytique, apprécier l'évolution du transfert et du contre-transfert, et formuler des interprétations.

C. L'évolution du processus de supervision est considérée comme l'élément déterminant de la qualification. La capacité à intégrer la théorie analytique est également prise en considération.

D. Une fois la formation du candidat reconnue, le candidat n'est plus sous les auspices du comité de formation.

E. L'élection en tant que membre (ou membre associé) de l'organisation constituante est la prochaine étape, conformément aux statuts de chaque organisation constituante. A ce moment, il / elle devient automatiquement membre de l'IPA.

A. Le candidat soumet une demande écrite pour devenir membre (ou membre associé) de l'organisation constituante.

Après approbation des séminaires suivis, l'expérience supervisée, y compris toutes les tâches écrites, et la soumission d'un article théorique-clinique attestant de l'articulation de la théorie psychanalytique avec la pratique, sont évaluées par cinq membres nommés à cet effet par le Comité de formation. Le comité examine également le respect du strict respect des normes et de l'éthique psychanalytiques.

C. Le candidat retenu est proposé à l'Assemblée générale de l'organisation constituante pour devenir membre (ou membre associé).


STRUCTURE DES FONCTIONS DE FORMATION

Voir l'entrée du Code de procédure IPA sur Exigences pour la nomination d'analystes de formation et d'analystes de formation intérimaires.


Les analystes formateurs sont responsables de la sélection, de la supervision et de l'organisation des séminaires théoriques et cliniques, ainsi que des évaluations intermédiaires et finales des candidats. Ils sont élus par leur organisation constituante pour ces fonctions.


A. Le Groupe de fonctions didactiques réalise toutes les activités de formation en coordination avec le comité de formation. Il se compose de trois sous-groupes:

1. Groupe de psychanalystes - responsable des analyses personnelles des candidats et candidats potentiels.

2. Groupe de superviseurs - responsable des cas supervisés et de l'évaluation des rapports écrits.

3. Groupe de formateurs - responsable du programme et des séminaires, y compris la collation et la révision des évaluations des candidats par différents groupes de formation.

B. Tous les groupes de formation ont également des tâches de recherche et d'organisation, et la participation aux réunions régulières est obligatoire.

C. Les membres (et membres associés) peuvent postuler et rejoindre des groupes didactiques à condition qu'ils respectent les règles et les normes du comité de formation et du groupe de formation spécifique.